Vie de Château n’est malheureusement pas disponible sur téléphones intelligents. Veuillez utiliser un ordinateur personnel ou une tablette électronique pour visionner l’expérience.

En avant la musique

Haut lieu d’échanges et de plaisirs de toutes sortes, le Château a été témoin de nombreux courants musicaux, et il a accueilli bon nombre d’artistes.
Au début du 20e siècle, alors que l’Église catholique interdisait à peu près toutes les sortes de plaisir, le Château est devenu la plaque tournante de la modernité dans la ville de Québec. On s’y trémoussait au rythme des dernières danses à la mode, comme le Charleston dans les années 1920 et le Jitterbug dans les années 1940, tout cela sous le regard accusateur des évêques et des curés.